Ces actions sont financées par le Fonds Social Européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020

La MDE 2 Rives de Seine au cœur de l’information sur la dématérialisation à destination des entreprises.

 

« Informer les entreprises sur les nouveaux mécanismes d’accès à la commande publique » : c’était le thème du « Digital Breakfast » organisé le 21 février à l’Hôtel de Ville de Puteaux.

 

 

Co-organisée par la Maison de l’Emploi Rives de Seine et la Chambre de Commerce et d’Industrie des Hauts-de-Seine, cette matinale a permis aux entreprises présentes un rappel des évolutions en cours dans le cadre de la dématérialisation. Tour à tour, la CCI Business Grand Paris, le cabinet d’avocats Ernst&Young et le GIP Maximilien ont pu présenter le dispositif Marché Public Simplifié (MSP), le Document Unique de Marché Public (DUME) ainsi que les plateformes de marchés publics dématérialisés qui constituent un tournant pour l’accès des entreprises aux opportunités offertes par la commande publique.

 

 

Avec l’obligation pour les acheteurs publics de publier leurs marchés version numérique et l’entrée en vigueur de la réponse électronique dès le 1er octobre 2018, l’information aux entreprises, principalement les TPE-PME, constitue un enjeu majeur. Autrefois synonyme de lourdeur administrative pour les entreprises, la réponse aux marchés publics devient avec les évolutions en cours plus simple favorisant la candidature des petites et moyennes structures et potentiellement le tissu économique local. Dès lors, l’accès à ces opportunités dynamise le développement économique, l’emploi et par le développement du recours au dispositif clause sociale, l’insertion par l’activité économique sur les territoires. La Maison de l’Emploi Rives de Seine et ses partenaires s’inscrivent donc avec cet événement, dans une vision économique globale du territoire.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIDEO - Facilitateur et acheteur : le duo gagnant de la clause sociale

February 1, 2019

1/6
Please reload